Réalisé par Thomas Lacoste
(25’ VOST en español, euskara, english)

Un film sur le processus de désarmement et de Paix en Pays Basque

La Bande Passante propose un court métrage « La Paix Maintenant, une exigence populaire » pour soutenir le désarmement et la paix au Pays Basque, expliquer au plus grand nombre sa nécessité et mettre au jour les logiques répressives et le silence aberrant des Etats français et espagnols.

Alors que pour la première fois de l’histoire des conflits, une situation « historique » se présente, une organisation politico-militaire rend les armes et déclare unilatéralement la paix, sans contrepartie, la population basque se mobilise et décide de prendre en charge la restitution de l’ensemble de l’arsenal militaire d’ETA.

Retour en arrière. Le vendredi 16 décembre 2016, à Louhossoa, trois figures de la société civile basque reconnues pour leurs engagements non-violents tentent de procéder à la neutralisation d’une partie de l’arsenal d’ETA dans l’objectif de le remettre aux autorités françaises. Ceux-ci (Jean-Noël Etcheverry dit Txetx, Michel Berhocoirigoin et Michel Bergougnian), ainsi que la journaliste Béatrice Haran-Molle et le caméraman Stéphane Etchegaray assurant la couverture médiatique, sont alors interpellés par la DGSI, la BRI et l’unité d’élite du RAID, sous l’œil de membres de la Guardia Civil espagnole. De quoi se féliciter d’un « nouveau coup dur porté à l’ETA » (sic.), selon le communiqué publié dans la nuit du vendredi au samedi par le nouveau ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux…

Dans le flou médiatique, ces arrestations déclencheront, dès le samedi 17 au matin, des manifestations de soutien dans l’ensemble du Pays basque. Après quatre jours de garde à vue, les cinq personnes seront remises en liberté, placées sous contrôle judiciaire, et mises en examen pour « port, transport et détention d’armes, de munitions et de produits explosifs en lien avec une entreprise terroriste ». Elles encourent, toutes, entre 15 et 20 ans de prison.

N’hésitez pas à diffuser largement ce film !

avec, par ordre d'apparition, Raymond KENDALL, ancien Secrétaire général d’Interpol, Pierre JOXE, ancien ministre (PS) de l’Intérieur et de la Défense, Jean-François BLANCO, avocat des Artisans de la Paix, ancien Bâtonnier, conseiller régional (Vert) Nouvelle Aquitaine, Serge PORTELLI, magistrat, ancien conseiller auprès du président de l’Assemblée nationale, doyen des juges d’instruction au tribunal de Créteil et président de chambre près de la Cour d’appel de Versailles, Jean-René ETCHEGARAY, maire (UDI) de Bayonne, président de la Communauté d’agglomération du Pays Basque, Jean-Noël ETCHEVERRY dit TXETX, artisan de la Paix, arrêté le 16 décembre 2016 à Louhossoa, fondateur de Bizi et d'Alternatiba, Michel BERHOCOIRIGOIN, artisan de la Paix, arrêté le 16 décembre 2016 à Louhossoa, agriculteur, cofondateur de la Confédération Paysanne, Sylviane ALAUX, députée (PS) de la 6ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques, Anita LOPEPE, porte-parole d'EH Bai (mouvement indépendantiste basque de gauche), Anaiz FUNOSAS, présidente de Bake Bidea (mouvement civil pour la Paix), Xavier CRETTIEZ, professeur de science politique à Sciences Po, membre de la commission des juristes pour le processus de paix au Pays Basque, Jean-Pierre MASSIAS, professeur de droit public, spécialiste des transitions démocratiques, consultant auprès du Conseil de l'Europe, Max BRISSON, vice-président (LR) du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Louis JOINET, magistrat, expert indépendant auprès du Comité des droits de l’homme de l’Organisation des nations unies (ONU), Michel TUBIANA, artisan de la Paix et président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme, Gabriel MOUESCA, ancien leader Iparretarrak, ex-président de l’Observatoire international des prisons (OIP), chargé de mission au sein d’Harrera.

Le court métrage « La Paix Maintenant, une exigence populaire » sera suivi dans les prochains semaines par un long métrage sur le processus historique de désarmement et de Paix au Pays Basque.

Le 8 avril
Journée du désarmement

Les Artisans de la Paix et de très nombreux élus de tous bords (EH Bai, Vert, PS, UDI, LR, PNB), syndicats, institutions du Pays Basque, avec le concours de la Commission internationale de vérification ainsi que La Bande Passante appellent à un rassemblement d’une ampleur inédite des citoyens le samedi 8 avril 2017 afin d’assurer un désarmement total, vérifié et sans contrepartie politique de l’ensemble de l’arsenal militaire d’ETA et d’avancer ensemble vers une paix juste, durable et définitive.

Solidarité avec Les Artisans de la Paix

Envoyez vos dons à l’ordre de
Association Hitzak 20, rue des Cordeliers 64 100 Bayonne
ou en ligne http://artisansdelapaix.eus

Pour toute demande d'information, veuillez utiliser la rubrique contact du site.